Visite de courtoisie du Médiateur de la République à Plan International Niger

Le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maiga, en compagnie de ses proches collaborateurs, a effectué une visite de courtoisie à la Représentation Nationale de Plan International. Cette visite du Médiateur s’inscrit dans le cadre de renforcement des liens de coopération existants entre les deux institutions.

Me Ali Sirfi Maiga a été accueilli par la Représentante adjointe de Plan International Niger, Mme Sokhna Ndiaye, entourée de ses collaborateurs. Une séance de travail a permis ensuite aux deux délégations  d’échanger sur les activités menées conjointement par les deux institutions.

La toute dernière en date est celle effectuée à Dosso en juin dernier où le Médiateur de la République a procédé  au lancement  des sessions  de dialogue communautaire de proximité sur le mariage des enfants et le maintien de la jeune fille à l’école. Ces sessions étaient destinées  aux leaders  d’opinions, aux organisations féminines, aux responsables communautaires, et aux chefs traditionnels et religieux  de la ville de Dosso et ceux de la commune rurale de Kardji Bangou, département de Dosso. Il s’agissait à travers cette initiative, d’amener les leaders communautaires à évaluer les risques dans le cadre d’union précoce et / ou forcée afin de bien mener la médiation dans l’intérêt des enfants qui sont les victimes.

Plus spécifiquement le dialogue communautaire vise à augmenter le niveau des connaissances des communautés à la base sur les causes et les conséquences des violences faites  à l’égard des enfants  et particulièrement le mariage des enfants et les voies de recours. Il vise aussi à proposer avec les communautés à la base toute solution susceptible de réduire les mariages des enfants et maintenir aussi longtemps la jeune fille à l’école.

En effet, le mariage des enfants constitue une violation grave  des droits de cette importante frange de notre population. Le Médiateur de la République Me Ali Sirfi MAIGA défenseur et protecteur des droits des enfants et des personnes vulnérables, est vivement préoccupé par l’ampleur de la situation.

L’objectif global de ces sessions de dialogue communautaire de proximité, est de réduire le taux  du mariage des enfants, mieux protéger  la jeune fille et  amener les communautés à la base à prendre conscience des voies de recours en cas de violation des droits des enfants et notamment de la jeune fille.

Cette mission de travail du Médiateur de la République dans la région de Dosso est la deuxième du genre après celle qu’il avait effectuée conjointement avec l’ONG Internationale World Vision en Mars dernier  dans les régions de Tillabéry, Maradi, Zinder et Tahoua. Ces quatre régions font du Niger le pays qui enregistre le plus fort taux de mariages des enfants dans le monde.

Les sessions de dialogues communautaires de Dosso tout comme celles des quatre autres régions précitées ont été sanctionnées par des recommandations  où à l’endroit de Plan International  Niger, il a été demandé le renforcement de sa présence et de ses actions dans toutes les  communes rurales de la région de Dosso. Sujet revenu au cours des échanges lors de sa visite de courtoisie où le Médiateur de la République a jugé nécessaire la mise en place de comités locaux dynamiques au niveau de toute la région de Dosso pour mener une croisade contre le phénomène du mariage précoce et assurer la protection et le maintient de la jeune fille à l’école jusqu’à dix huit (18) ans. Pour se faire le Médiateur de la République met ses délégués régionaux à la disposition de plan International Niger pour l’accompagner dans sa mission de lutte contre les pratiques néfastes à l’endroit de la jeune fille.

Mieux encore le médiateur de la République a fait part à la Représentante adjointe de Plan International Niger,de son projet d’organiser un forum national dans ce sens, forum qui va regrouper tous les acteurs et partenaires intervenant dans le domaine.

Cette initiative a été saluée par Plan International Niger par la voix de sa Représentante qui a approuvé le projet et promis de le soutenir. Au paravent Mme Sokhna Ndiaye a remercié le Médiateur de la République pour l’honneur dont il les gratifié par sa visite, la première du genre d’un Président d’institution, ce qui témoigne sans nul doute de sa préoccupation pour le respect des droits de l’enfant.

Présent depuis plus de vingt ans au Niger, Plan International a opté pour un changement stratégique focal avec comme cheval de bataille la protection et le maintien de la jeune fille à l’école. Ce choix difficile est entrain de trouver l’agrément des populations grâce à l’accompagnement des pouvoirs publics et des associations et acteurs de la société civile. Dores et déjà, l’institution du Médiateur de la République sera impliquée dans la mise en œuvre du nouveau plan d’actions de plan Niger pour l’accompagner dans sa mission de plaidoyer et de sensibilisation sur les pratiques néfastes à l’endroit des enfants et de la jeune fille en particulier, a poursuivi la Représentante par intérim de Plan.

Avant de prendre congé de ses hôtes, le Médiateur de la République n’a pas manqué de les remercier pour le partenariat fluctueux qui existe entre les deux institutions et a renouvelé son engagement à accompagner Plan international dans sa noble mission au Niger.

Amadou Alain Davies

Cellule Communication MR