Signature d'un mémorandum d'entente entre le Médiateur de la République du Niger Me ALI SIRFI MAIGA et son homologue turc lors d'une mission de travail du 28 novembre au 02 Décembre 2017 en Turquie

D’Ankara, Me Ali Sirfi Maiga et le Médiateur de la Turquie, ont lancé un appel pressant à l’endroit des Médiateurs membres des pays de l’OCI pour une mobilisation contre la traite et l’esclavage humain qui sévit en Libye et à un rétablissement du respect des droits de l’homme dans ce pays.

Sur invitation de son frère et ami le  Médiateur de la Turquie, Mr Seref Malkoc, Me Ali Sirfi Maiga s’est rendu à Ankara ou il a eu à rencontrer plusieurs hauts responsables de l’administration turque avec lesquels il a eu des

échanges enrichissants et fructueux dans divers domaines de coopération bilatérale.

La première visite a conduit le Médiateur de la République qu’accompagnent un de ses collaborateurs et l’ l’Ambassadeur du Niger en Turquie, Mme Salou Adama Gazibo entourée pour la circonstance de ses proches collaborateurs, à l’institution du Médiateur de la République de Turquie.

Après les échanges de courtoisie entre les deux Médiateurs sur le rappel des liens historiques et séculaires qui unissent la République Turque et l’Etat du Niger, les discussions se sont poursuivies sur le protocole d’accord du mémorandum d’entente qui devrait être signé entre les deux institutions.

Au cours de la cérémonie de  signature du mémorandum d’entente, Me Sirfi a transmis les salutations fraternelles du Président de la république du Niger à son frère le Président  SEM Tayyip Rece Erdogan  et celles du peuple nigérien à  l’endroit  du vaillant peuple turc. Cette fraternité entre les deux peuples qui date du 16ème siècle, n’a fait que se renforcer au cours du temps et la Turquie fut l’un des premiers pays à  reconnaitre le Niger comme Etat souverain et indépendant en 1960 avant d’ouvrir son ambassade en 1964 avec comme résidence en Cote d’Ivoire.

Ainsi au vu de l’excellence des relations fraternelles et d’amitié la coopération fluctueuse entre les deux pays s’est vue renforcée et solidifiées avec  l’ouverture en 2012 à Niamey de l’Ambassade turque, suite à la visite de travail et d’amitié qu’a effectuée au Niger le Président Erdogan, Premier ministre à l’époque.

Le Médiateur de la République du Niger, a aussi rappelé dans son allocution que la Turquie est le berceau de la Médiation qui a vu le jour  suite à l’exile du Roi Charles de la Suède à Istanbul au temps de l’empire Ottoman. Les règlements des litiges à l’amiable entre les citoyens à la cour de l’empereur, ont inspirés le roi Charles qui à son retour en Suède l’a transformé en institution de Médiateur.

 Me Sirfi s’est aussi appesanti sur d’autres liens historiques qui unissent les deux pays qui font partie de l’organisation de la Conférence Islamique et tous deux membres du comité directeur de l’Association des Ombudsman et médiateurs de l’OCI.

C’est d’ailleurs au cours de la dernière Assemblée générale de cette association qui s’est tenue en septembre 2017 à Istanbul qu’est née l’idée de cette rencontre qui va aboutir à la signature du mémorandum d’entente entre les deux institutions de Médiateurs.

Répondant à son tour au Médiateur du Niger, Mr Seref Malkoc, a promis de transmettre fidèlement les salutations fraternelles du Président Mahamadou Issoufou à son Frère et ami le Président Erdogan dont il fut longtemps un proche conseiller avant d’être appelé comme Médiateur de la turquie.

Le Médiateur de la turquie s’est réjoui de constater la promptitude et l’efficacité à laquelle s’est attelée l’Ambassadrice Adama Gazibo pour rendre possible la signature du présent mémorandum d’entente dont la signature viendra resserrer d’avantage les liens de coopération  entre les deux institutions.

Le mémorandum  d’entente définit le cadre de partenariat entre les deux institutions ou celles-ci déclarent leur volonté d’œuvrer pour le développement d’une coopération fructueuse dans le sens de leurs aspirations mutuelles et de leurs intérêts communs. Elle a pour objet de définir le cadre de cette coopération ainsi que les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés par les deux institutions.

Un appel a sanctionné la fin de la cérémonie de signature du mémorandum :

« Face à la montée grandissante du racisme, de la xénophobie islamophobe contre les musulmans dans le monde d’une part et d’autre part, la situation dramatique et humiliante d’une certaine époque révolue, que vivent surtout les émigrants africains  en Libye,  les Médiateurs du Niger et de la Turquie  lancent un appel pressant aux Médiateurs membres de l’OCI à se mobiliser pour condamner cet acte barbare sur la traite et l’esclavage des personnes qui sévit dans ce pays, afin que les droits de l’homme soient respectés. »

 Le Médiateur du Niger a ensuite visité le siège du médiateur de la Turquie ou il a reçu une présentation des activités menées par l’Institution.

La seconde visite a conduit Me Ali Sirfi au siège de la Tika ou il fut reçu par son vice-président, Mr Ali Maskan. La coopération turque, Tika intervient au Niger dans plusieurs domaines notamment dans la santé, l’éducation, l’environnement et l’hydraulique. Actuellement deux grands projets sont en chantier et seront bientôt opérationnels. Il s’agit d’un hôpital de référence et d’un complexe scolaire pouvant abriter 1200 pensionnaires, filles et garçons.

 Le vice-président de la Tika, ravi de la visite du Médiateur de la République du Niger à son siège, a indiqué que le Niger est l’un des pays les plus importants et précieux pour l’institution qu’il représente et que la Tika sera toujours disponible pour soutenir le gouvernement  nigérien à rendre la vie plus facile à vivre à son  peuple. Mr Ali Maskam a aussi rassuré le Médiateur de la République à Appuyer le mémorandum d’entente qui vient de lui être présenté, dans sa mise en œuvre.

Me Ali Sirfi a pour sa part remercié au nom du peuple nigérien, la Tika pour sa coopération à caractère humain à travers son vaste programme d’assistance aux personnes vulnérables dont il est le défenseur au Niger.

L’Ambassadrice du Niger en Turquie, Mme Salou Adama Gazibo, a également intervenu pour saluer la Tika pour la formation qu’elle vient de donner à des chauffeurs et mécaniciens nigériens en Turquie. Ces derniers seront chargés de la conduite et de l’entretien des 30 bus que le gouvernement turc a offert gratuitement au Niger. Ces bus se trouvant encore à Istanbul, Mme Salou Adama gazibo a demandé à plaider auprès de la Tika pour l’accélération de leur acheminement au Niger dans les meilleurs délais.

L’Ambassadrice Gazibo a également saisi l’occasion pour lancer une invitation à la Tika à la table ronde sur le PDS prévue se tenir les 13 et 14 décembre prochain.

La dernière visite officielle fut réservée à la Grande Assemblée Nationale Turque ou le Médiateur de la République fut accueilli chaleureusement par le Président de cette prestigieuse institution, Mr Ismail Kahraman et de nombreux parlementaires.

Grand homme de culture, Mr Ismail Kahraman, a rappelé les liens séculaires qui unissent le Niger et la Turquie et s’est félicité de voir le Niger, comme un pays frère toujours prêt à soutenir la Turquie dans ses épreuves  difficiles et douloureuses notamment la dernière tentative de coup d’Etat perpétré contre le Président Tayyip Recep Erdogan. Le Président de la Grande Assemblée Turque a remercié le gouvernement nigérien pour cette marque de fraternité et a promis de continuer à traiter et soutenir le Niger comme un pays frère, en contribuant à améliorer la qualité de vie de ses populations.

En marge de toutes ces rencontres officielles, le médiateur de la République, a visité plusieurs monuments architecturaux historiques et modernes tels que la Citadelle d’Ankara, ou la mosquée Bayram Haci, datant du 13ème  siècle.

 

Cellule communication du Médiateur de la République