Participation du Médiateur de la République au 9ème Congrès des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie à Québec

« Un appel au renforcement et à la consolidation des institutions de médiation en tant que promotrices des valeurs démocratiques. »

 

Le Médiateur de la République, SEM. Cheiffou  Amadou, a pris part du 13 au 14 octobre 2015 au 9ème Congrès des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie à Québec au Canada.

L’évènement qui s’est déroulé dans l’enceinte de l’Assemblée de l’Assemblée Nationale du Québec, a réuni des participants d’Afrique, d’Europe, et d’Amérique.

 

Placé sous le thème « l’Ombudsman / Médiateur : Promoteur de la bonne gouvernance et gardien de l’intégrité de l’Administration », le Congrès a été l’occasion pour les Ombudsmans et Médiateurs d’échanger sur

les enjeux, sur leurs rôles concrets dans le contexte de crise de gouvernance étatique ainsi que d’intégrité et de transparence de l’administration.

 

 Le 9ème  Congrès des membres de l’Association des ombudsmans et médiateurs de la Francophonie s’est conclu  par l’adoption de la Déclaration de Québec, appelant au renforcement et à la consolidation des institutions de médiation en tant que promotrices des valeurs démocratiques, de l'État de droit et du respect des droits de l'Homme.

 

Créée en 1998, l’Association des ombudsmans et médiateurs de la Francophonie réunit aujourd’hui 49 institutions membres. De 2013 à 2015, l’Association a été présidée par Mme Raymonde Saint-Germain, protectrice du citoyen du Québec.  L’AOMF bénéficie du soutien financier de l’Organisation internationale de la Francophonie.

 

Il y a lieu de noter qu’en marge du 9ème Congrès, l’Assemblée Générale s’est réunie le 15 octobre 2015. A l’issue de cette Assemblée Générale M. Marc Bertrand, Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique) a été élu président de l’AOMF, pour un mandat de trois ans.

 

L’Institution du Médiateur de la République du Niger a été admise comme membre votant de l'AOMF.

 

 L’Assemblée Générale s’est conclue par l’adoption de la Déclaration de Québec, appelant au renforcement et à la consolidation des institutions de médiation en tant que promotrices des valeurs démocratiques, de l'État de droit et du respect des droits de l'Homme.

 

Notons également sur un autre plan, que le Niger a été honoré lors de la dernière Réunion du Conseil d’Administration de l’IIO, (Institut International  des Médiateurs et Ombudsmans), tenue en Namibie, le 23 Septembre 2015, avec son adhésion en tant que membre votant de cette prestigieuse institution.

 

Cette décision de l’IIO est basée sur le fait que l’Institution du Médiateur du Niger remplit les critères d’adhésion fixée dans les statuts de l’Institution, notamment en ce qui concerne sa création, son indépendance, son mandat, ses compétences ainsi que le mode de nomination et de révocation du Médiateur de la République.

 

Cellule Communication du Médiateur de la République

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir