Formation des collaborateurs du Médiateur de la République sur le Rôle du Médiateur dans la gouvernance du secteur de la sécurité

Le Cabinet du Médiateur de la République en collaboration avec le Centre pour le contrôle démocratique des Forces Armées(DCAF) basé à Genève, organise depuis hier matin une session de formation à l’attention des agents et collaborateurs du Médiateur de la République sur le thème de :« Rôle du Médiateur de la République dans la gouvernance du secteur de la sécurité ». La cérémonie d’ouverture de cette formation  a enregistré la présence du Ministre Chargé de Relations avec les Institutions, M. Barkaï Issouf, ainsi que des représentants des institutions de la République et de nombreux invités. Dans l’allocution d’ouverture de cette formation, le Secrétaire général du Médiateur de la République, M. Amadou Hama Alginy, a au nom du Médiateur Me Ali Sirfi Maïga, indiqué que

son institution fait partie des institutions phares d’accompagnement, de réparation et de perfectionnement de l’action administrative dans l’accomplissement de la mission de service public. « Autorité administrative indépendante, ne recevant d’instruction d’aucune autorité, le Médiateur de la République, s’attache à réparer les torts causés aux usagers par toute Administration chargée d’une mission de service public, participe à la construction de l’Etat de droit, à l’instauration de la bonne gouvernance, veille à la sauvegarde de la démocratie, assure la défense des droits des enfants et des personnes vulnérables, promeut la stabilité sociale par la prévention des conflits, pacifie les rapports de l’Administration avec les usagers, contribue à la modernisation de l’Etat par ses recommandations » a ajouté M. Amadou Hama Alginy. C’est pour ces raisons, a souligné le Secrétaire général du Médiateur de la République, que l’institution du Médiateur n’est pas indifférente au secteur de la sécurité. Il a indiqué qu’il n’ya pas de développement sans sécurité. « Et aujourd’hui plus qu’hier, la question de sécurité est devenue transversale et n’épargne aucun aspect de la vie qui est, hélas, banalisée depuis quelques années du fait des crises multiformes qui assaillent nos sociétés actuelles et nous imposent des sacrifices extrêmes » a dit le Secrétaire général du Médiateur. Il a saisi  cette occasion pour remercier le Centre de contrôle démocratique des Forces Armées basé à Genève pour sa décision d’accompagner le Cabinet du Médiateur dans ses efforts de renforcement de capacités. M. Amadou Hama Alginy a enfin rappelé que « la sécurité est l’affaire de tous, dans ses aspects objectifs et subjectifs et dans les domaines d’application, qu’elle concerne les personnes ou les biens, c’est juste une question d’échelle ». Auparavant, la représentante du Centre de contrôle  démocratique des Forces Armées,  Mme Ornella Moderan, s’est réjouie de l’accompagnement que le Centre apporte à l’institution du Médiateur de la République au Niger. Elle a ajouté que le DCAF est basé à Genève, et il est présent au Niger depuis 2014 à travers des appuis dans le domaine de la sécurité.  Mme Ornella Moderan  a souligné que les échanges au cours de cette formation vont être axés sur la sécurité humaine,  sur le droit, et sur les relations entre les populations et les services de sécurité.