Signature d’un mémorandum d’entente entre le Médiateur de la République et l’ONG Plan international Niger pour une synergie d’actions pour promouvoir et protéger les droits de la jeune fille

Le Médiateur de la République et le Représentant résident de l’ONG Plan international Niger ont procédé, vendredi dernier, à la signature d’un mémorandum d’entente. Ce mémorandum d’entente de partenariat a pour objectif de développer un cadre de collaboration entre les parties signataires, basé sur l’accompagnement des actions de plaidoyer, de promotion des droits de la jeune fille du niveau communautaire au niveau national conformément à la mission du Médiateur de la République du Niger.

Ce partenariat consiste à agir à travers les différents axes stratégiques pour obtenir les effets de l’’adhésion du Médiateur de la République à la promotion des droits des jeunes filles ; l’obtention d’une synergie de travail pour

l’adoption de lois en vue de promouvoir les droits des jeunes filles pour un avenir meilleur avec les autorités traditionnelles, les leaders religieux et le Médiateur de la République du Niger ; la collaboration entre Plan international Niger et le Médiateur de la République pour renforcer le cadre juridique de défense des citoyens(les réclamants, les enfants vulnérables et exclus en particulier les jeunes filles). Au cours de cette  signature du  document du mémorandum d’entente, le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maiga, a d’abord remercié le Représentant résident de Plan Niger pour tous les efforts que son institution déploie depuis 1998  dans le cadre de l’accompagnement de la jeune fille au Niger. Il a souligné que la signature de ce partenariat vient à point nommé soulignant l’existence au sein du Cabinet d’une Cellule Genre qui s’occupe de toutes les questions liées aux droits de la jeune fille. «J’ai décidé en tant que défenseur des droits humains et de citoyen de m’investir pleinement dans cette mission de défense des droits de l’enfant et en particulier de la jeunes fille » a­t­il dit. Le Médiateur de la République a précisé que ce partenariat leur permettra de mutualiser leurs efforts, d’unir leurs énergies et leur intelligence pour le bien être de l’enfant Nigérien. Pour sa part le Représentant résident de l’ONG Plan international, M. Johnson Bien Aimé, a indiqué que la présente convention définit les modalités de fonctionnement du partenariat entre les deux parties. En ce qui

concerne les rôles et responsabilités, Plan international Niger s’engage dans le cadre de la présente convention de partenariat à contribuer au renforcement de capacités des acteurs désignés par le Médiateur de la République ; d’exécuter les programmes de promotion de droits des enfants avec les conseillers techniques et délégués régionaux du Médiateur de la République et d’informer sur l’évolution des projets et programmes mis en œuvre au niveau central et déconcentré ; de renforcer les capacités des acteurs locaux pour une meilleure efficacité en vue de la réalisation d’un impact positif dans le domaine de la promotion des droits des enfants et des jeunes filles en particulier ; d’appuyer si possible les initiatives de communication et de plaidoyer du Médiateur et des leaders d’opinion en faveur de la promotion des droits des enfants et des jeunes filles en particulier ; de promouvoir la prise en compte « le respect du genre » comme principe fondamental dans les interventions conjointes ; de mener les activités dans une totale impartialité, sans considération de race, de religion, de nationalité, d’opinion politique ou de sexe. «  Dans  ce contexte, les projets et  programmes appuyés par l’ONG Plan international Niger ne doivent comporter aucune activité tendant à promouvoir une position religieuse ou politique partisane spécifique » a indiqué le représentant résident de Plan international Niger.

 Yacine Hassane

ONEP