Le Médiateur de la République rencontre le CPRASE

Le Médiateur de la République a reçu, le 16 Juin 2014, une délégation du Cadre Permanent de Réflexions et d’Actions des Syndicats de l’Enseignement du Niger (CPRASE) pour s’entretenir du différend qui oppose cette structure au gouvernement et pour lequel le syndicat projette d’aller en grève.

 Au cours de cette rencontre le Médiateur de la République Monsieur Cheiffou Amadou a d’abord attirer l’attention de ses interlocuteurs sur l’existence de nos jours

d’institutions indépendantes, dont la sienne, qui offrent leurs services pour arriver à des issues heureuses dans le règlement de différends entre l’Etat et des personnes physiques ou morales. « C’est ainsi que l’institution Médiateur de la République se présente en véritable intercesseur entre parties en conflit, en recevant des plaintes qu’elle instruit gratuitement ou en s’autosaisissant d’une question pour régler un problème et au besoin inciter à la proposition d’un projet de loi », a-t-il précisé. Toujours à l’adresse de ses interlocuteurs, Monsieur Cheiffou Amadou a conseillé à l’avenir de saisir chaque fois le Médiateur de la République ou demander à ce qu’il soit présent lors des négociations avant de projeter toute grève.  

Prenant la parole à son tour, le Coordonateur du CPRASE, Monsieur Alio Hassane Samna, s’est dit satisfait de voir une institution républicaine s’intéresser à leurs préoccupations. «  Nous devons être en grève cette semaine ; mais nous nous sommes décidés à laisser la chance au Médiateur de la République pour intervenir », a confié Monsieur Samna. A titre de rappel, il a évoqué les six points de la plate forme revendicative, à savoir :

-         L’examen de la grille salariale proposée par le CPRASE ;

-         Le paiement des rappels des salaires aux enseignants nouvellement intégrés à la Fonction publique ;

-         L’effectivité de l’attribution de la prime de craie ;

-         Le paiement à terme échu des pécules aux enseignants contractuels ;

-         Le règlement définitif de la question du Spécial A et B promotion 2012 – 2013 ;

-         L’arrêt de toute forme d’intimidation à l’encontre des militantes et militants du CPRASE ainsi que la réhabilitation de tous les camarades arbitrairement affectés.

Des points pour lesquels, selon lui, le gouvernement n’a jusque là satisfait aucun ; malgré la signature de deux protocoles d’accord remontant aux années antérieures.

Au sortir de l’entretien, le Médiateur de la République a promis à ses interlocuteurs de s’adresser à qui de droit pour chercher une solution à la question.

 

Cellule communication du

Médiateur de la République

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir