Le Conseil National de la Jeunesse s’implique dans la gestion de la crise scolaire

Le Médiateur de la République a reçu en audience le mercredi 25 avril 2018   le bureau du Conseil National de la jeunesse (CNJ). La délégation  conduite par son Président, Aliou Oumarou est venue solliciter le soutien du Médiateur de la République à accompagner le CNJ dans sa démarche à s’impliquer dans la gestion de la crise scolaire qui prévaut depuis déjà plusieurs mois.

Aujourd’hui, la jeunesse nigérienne ne part plus à l’école, et ceci est une préoccupation majeure du Conseil National de la Jeunesse qui a décidé de ne plus croiser les bras et jouer sa partition pour un règlement définitif de la crise, a indiqué le Président du CNJ à leur sortie d’audience.

Nous avons ciblé un certain nombre d’ institutions  dont le médiateur de la République, le Président du Conseil National des Droits Humains, le Président de l’Association Islamique, l’Archevêque, et la Présidente de la Congafen  pour nous accompagner dans cette démarche qui consiste à réunir autour d’une même table les différents acteurs concernés pour échanger et trouver ensemble des voies de sortie de crise, a-t-il ajouté.

 Dans quelques mois  l’année scolaire va s’achever avec le risque d’être blanchie, ce qui n’est  souhaitable  ni pour gouvernement ni pour la population ;  nous avons l’obligation entant qu’institution de la jeunesse  d’éviter à cette jeunesse d’en pâtir a ajouté M. Aliou Oumarou.

Le Président du Conseil National de la Jeunesse s’est dit très confiant dans cette initiative prise par son institution à promouvoir le dialogue à la place des propos va-t’en guerre tenus par certains et des positions radicales et figées des autres, qui ne solutionneront  jamais cette crise qui n’a que trop duré. M. Aliou Oumarou a également prévu rencontrer le Comité Directeur de l’UNS, le SNECS et les Ministres chargés de l’Enseignement pour les inviter au dialogue sous l’égide des institutions su  citées,  car il est impératif que les différentes parties acceptent la triste réalité et s’engager à faire des concessions de part et d’autre pour sauver l’année scolaire en péril.

Pour terminer, le Président du Conseil National de la Jeunesse s’est réjoui de l’engagement pris par le Médiateur de la République à accompagner son institution dans cette démarche salvatrice pour sauver l’école nigérienne et l’avenir de sa jeunesse.

Cellule communication du Médiateur de la République