Des universitaires en prévention et gestion des conflits armés et tensions intercommunautaires dans les locaux du Médiateur de la République

En l’absence du Médiateur de la République, le Directeur de cabinet de cette institution, M. Moustapha Kadi, a reçu Mardi une délégation d’étudiants en Master Professionnel « Prévention et gestion des conflits armés et tensions intercommunautaires » de l’Université de Tillabéry. Conduite par un de leurs encadreurs, Docteur Seydou Abdoulkarim,  cette délégation d’une trentaine de personnes est venue s’enquérir des missions et rôle du Médiateur de la République et échanger

Les Médiateurs des pays membres de l’UEMOA s’activent pour le civisme

« Les Médiateurs des pays membres de l’UEMOA nous ont gratifié d’une formation en civisme et médiation institutionnelle que nous saluons beaucoup pour avoir permis la consolidation de nos actions dans la culture du civisme ».  

Monsieur Salifou Aboubacar, en tant que Directeur de l’Éducation Civique et de la Formation à la Citoyenneté au Ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Éducation Civique, vous avez récemment participé à une rencontre des Médiateurs de l’espace UEMOA qui a traité de la question du civisme. Qu’est-ce que vous retenez d’essentiel de cette rencontre ?

Merci de l’occasion que vous me donnez de parler de cette rencontre importante à laquelle j’ai participé et qui contribue à n’en point douter à l’enracinement du civisme dans notre sous-région. J’étais dans une délégation nigérienne conduite par le Médiateur de la République, Maitre Ali Sirfi Maiga. Pour en venir au fait, tout est parti d’un constat amer fait par le Président

Interview : M. Moustapha Kadi "Au Niger, la société civile constitue un espace de consolidation de la gouvernance démocratique et de promotion des relations apaisées"

De passage à Bruxelles, M Moustapha Kadi, acteur de la Société Civile Nigérienne, Président du CODDAE, Directeur de Cabinet du Médiateur de la République du Niger nous a accordé une interview.  Il nous a parlé de ses activités au sein de la société civile et répondu à nos questions sur le contexte politique actuel, la situation sécuritaire et de son nouveau poste de Directeur de Cabinet du Médiateur de la République. Lisez-plutôt

Quel est le but officiel de votre voyage à Bruxelles ?

Je voudrais tout d’abord vous remercier très sincèrement d’avoir fait le déplacement à l’hôtel Crowne Plaza, « Le Palace » de Bruxelles, rue Gineste 3 1210 pour me rencontrer. Je tiens à saluer tout particulièrement le travail désintéressé que vous menez depuis bientôt quinze ans à la tête du site web, Nigerdiaspora en vue d’améliorer la notoriété et la réputation de

Me Sirfi Ali, Médiateur de la République : ‘’Pour répondre aux attentes des citoyens, j’ai décidé de conduire, très prochainement, des audiences foraines à l’intérieur du pays’’.

Excellence, depuis le mois de juillet dernier, vous êtes le Médiateur de la République. Il se trouve que beaucoup de Nigériens ignorent encore le véritable rôle de cette institution. Qu’est-ce que la Médiature de la République, et quel est son rôle dans un pays comme le nôtre?

Je vous remercie de l’opportunité que vous me donnez de parler de mon Institution et de communiquer avec l’ensemble de vos lecteurs. La Médiature de la République est une institution de veille démocratique créée pour la première fois en 1990 sous l’appellation ‘’Médiateur National’’. Dissoute après la Conférence Nationale, l’institution a été réhabilitée en 2008 sous l’appellation ‘’Médiateur de la République’’. Elle a été suspendue en 2010 suite au coup d’État militaire du 18 février 2010, avant d’être réinstaurée le 08 août 2011 avec l’adoption et la promulgation de la Loi N°2011-018/PRN du 08 août 2011.

L’intérêt et l’importance de cette institution résident dans sa principale mission de médiation entre le citoyen et la puissance publique. En effet, l’institution du Médiateur de la République est une autorité administrative indépendante chargée de la médiation institutionnelle, c’est-à-dire la réparation des torts causés aux citoyens par les pouvoirs publics et la réconciliation de ceux-ci avec l’administration incriminée. La médiation institutionnelle est un baromètre qui permet de mesurer le niveau

Ce que je pense - NIGER : le Médiateur de la République un juriste au service du citoyen

Dans  le  cadre  de  la  rubrique « connaissance  avec   les  Institutions Nationales »  je  dédie  cette  Contribution  à  une ,  et  pas  des  moindres, en  la  personne  du  MEDIATEUR   DE  LA REPUBLIQUE ,  un  spécialiste   du  droit  qui  déploie  ses compétences , ses  talents  et    son  expérience  au   service  de ses semblables . Dans  un  Etat  de  droit  où  les  droits  et  les  devoirs   doivent  être   clairement  définis  dans  un  souci  de  transparence ,  de  justice  et  d’équité .

En  effet, le   Médiateur  de  la  République  est